Psychologie Enfant / Étudiant

PSYCHOLOGIE DE L’ENFANT

  • L’examen psychologique de l’ENFANT peut aider les parents, les équipes pédagogiques (instituteur, professeur…) et par-dessus tout l’enfant à se décharger de ce qui le tourmente. Ce qui peut aussi soulager son environnement familial et scolaire.

La prise en charge est à définir au cas par cas, en accord avec les parents.

Le psychologue, tiers neutre, peut contribuer à une mise à distance des difficultés. Ce seul facteur peut entraîner un soulagement chez l’enfant ainsi qu’auprès de la cellule familiale.

Maria Cardoso, psychologue à Lyon, vous accompagne sur cette problématique.


PSYCHOLOGIE DE L’ETUDIANT

  • Devenir ÉTUDIANT peut occasionner des mal-être de toutes natures, auxquels il n’est pas toujours porté d’attention.

Le statut d’Etudiant crée une rupture d’avec celui de lycéen. Ce nouveau statut d’étudiant signifie entrer dans la vie adulte, devenir indépendant, faire face seul aux responsabilités, construire sa vie professionnelle future tout en menant à bien ses études.

La notion de réussite revêt un caractère d’enjeu majeur qui peut générer certaines inhibitions, de l’anxiété, de l’angoisse… Voir psychologie-clinique

L’étudiant aspire à l’indépendance tout en réalisant qu’elle s’acquière dans la durée et le plus souvent dans la douleur et la perte :
perte de son statut d’enfant, perte d’un sentiment de sécurité lié à la présence des parents au sein d’un foyer, éloignement géographique du foyer…

Devenir étudiant, c’est s’adapter à un milieu dont les règles changent par rapport à celles du lycée, notamment pour ce qui concerne le système de notation, la notion de « bon élève », les partiels, les concours et autres évaluations/sélections. Rien n’est acquis, l’étudiant doit trouver sa place constamment.

Consulter un psychologue et pouvoir en parler peut lui permettre d’éviter de vivre comme des échecs ce qui fait partie intégrante de son statut d’étudiant, rebondir sur d’autres orientations d’études, apprendre à se recentrer sur ce qui est important dans sa vie toute nouvelle.


POURQUOI CONSULTER UN PSYCHOLOGUE ?

  • Je perçois des tensions intérieures et je constate que c’est récurrent, répétitif, avec des incidences dans la perception que j’ai de moi-même et des autres (perte d’estime et de confiance en soi).

  • Je perçois des distorsions entre moi et les autres. Elles me perturbent et me gênent dans ma vie au quotidien.

  • Je me sens mal dans ma vie d’étudiant, dans mes choix professionnels qui ont des répercussions sur mon humeur, mon état physique et/ou les deux.

  • Je sens que je tourne en rond en parlant aux mêmes personnes de mes symptômes, de mon anxiété, de ma souffrance. J’ai besoin que l’on m’écoute autrement.

  • Je suis mère, ou je viens d’être mère, et je sens que j’ai du mal à gérer la relation mère-enfant. Je ne peux pas en parler car je me sens jugée.

  • Je vais au travail avec appréhension, puis à reculons, puis en éprouvant de plus en plus de la souffrance.